Artiste plasticien franco-hongrois, né en 1908 à Pécs en Hongrie, Vasarely est considéré comme étant l’investigateur du mouvement de l’art optique ou Op Art.

 

Après des études en Hongrie auprès de professeurs du Bauhaus qui l’ont fortement influencé, Vasarely s’installe à Paris en 1931 comme graphiste et dessinateur pour la publicité. Dès les années 1950, il formule un vocabulaire abstrait dans un style d’abord « géométrique », où la ligne souple joue un rôle dynamique. Puis, il développe progressivement l’art cinétique, où le jeu des mécanismes de la perception et des illusions d’optique créent des mouvements. Vasarely théorise cette nouvelle esthétique dans un manifeste fondateur, le Manifeste jaune en 1955 lors de la première exposition d’Op art à la galerie Denise René, Le Mouvement, où il présente son œuvre aux côtés d’Agam, Cruz-Diez et Soto.

 

Dès lors, l’œuvre de Vasarely se caractérise par des formes géométriques et des graphismes colorés afin d’établir des illusions de profondeur sur la surface de la toile. Bien plus que la seule peinture et la sculpture, Vasarely prend d’assaut autant l’espace public que les foyers, avec de nombreuses commandes publiques et une riche œuvre sérigraphiée, choisissant délibérément la voie d’une démocratisation de l’art. Décédé en 1997, Vasarely laisse une œuvre immense et une marque immuable dans l’histoire de l’art du XXe siècle.